VALIHA DIFFUSION

Shop

Projet Forests4future région Boeny

Contexte et Localisation

Située au Nord-ouest de Madagascar, dans une région agricole au climat semi-tropical, la région du Parc national d’Ankarafantsika abrite une forêt primaire très impactée par l’exploitation sauvage de bois.

Un peu plus au sud dans la région Boeny, la disparition des arbres et de leur système racinaire entraine le recul des berges du fleuve Betsiboka et la formation de glissements de terrains. Cette érosion des sols se traduit par l’ensablement de bassins versants abritant d’importantes zones rizicoles.

Sur les côtes des régions Boeny et Sofia, les mangroves sont également touchées par l’ensablement d’engendré par à la déforestation. Les écosystèmes où se reproduisent de nombreuses espèces de poissons et où vivent des crabes et autres concombres de mer sont de plus en plus menacés.

Synthèse du projet
Partenaires

Durée du projet

3 années de plantation

Superficie plantée

 La 1ʳᵉ année : 21 hectares de bambous 

Saison de plantation

de novembre à mars

Variétés plantés
  • Bambusa bambos

  • Bambusa vulgaris

  • Raphia farinifera

Défis environnementaux

Production d'énergie

 

Objectifs environnementaux
Nos actions
Détails du projet

Financé par le programme Forests4Future dirigé par le GIZ (l’agence allemande de coopération) ce projet qui s’échelonne sur trois ans a pour mission principale de lutter contre l’érosion et l’ensablement des zones rizicoles du bassin versant du fleuve Betsiboka.

Le point d’ancrage local de ce projet est la pépinière de M. Joël RAMANANGASOAVINA située dans le Village Antananivony. Depuis plusieurs années, cette pépinière très investie dans à la promotion de la filière Bambou héberge un « Champ école bambou » qui dispense des enseignements auprès des jeunes de la région.

Grâce au soutien du programme PROSPERER et du PLAE (Programme de Lutte Anti Erosive), Joël a pu planter en 2018, 2 hectares de bambous de variétés Bambusa bambos et Dendrocalamus giganteus. Un four en dôme permettant de produire du charbon de bambou a également été installé sur la pépinière, mais la production ne répond pas à la très forte demande de la région.

Afin de répondre à la demande énergétique de la ville de Mahajanga, ce programme de reforestation inclus la création de fours en dôme qui permettront de transformer le charbon en bambou.

Le projet inclus également la plantation de raphia (palmier) pour maintenir les zones en proie à l’érosion. Arrivé à maturité, le raphia servira à la fabrication d’artisanat dans le but d’apporter des revenus aux groupements de femmes de la région Boeny.

INSCRIPTION

Vos données personnelles seront utilisées pour vous accompagner au cours de votre visite du site web, gérer l’accès à votre compte, et pour d’autres raisons décrites dans notre politique de confidentialité.

EN FR