VALIHA DIFFUSION

Shop

FAQ

sources-icones-pastille-blanche-bambou
Le bambou

Il existe 32 espèces de bambous endémiques à Madagascar qui poussent essentiellement le long des massifs centraux et dans les forêts humides de la grande île. Dans ces régions à la pluviométrie élevée, le bambou est utilisé depuis des siècles pour différents usages : habitat, artisanat, source d’énergie…

Les variétés de bambous que nous utilisons pour nos projets de plantation et de production d’énergie ne sont pas endémiques à Madagascar. Il s’agit de variétés sélectionnées pour leur rendement de biomasse élevé et qui n’ont pas de risque d’hybridation avec les variétés de bambous locales.

Il existe plusieurs méthodes pour obtenir des plants de bambous :

  • Avec des graines importées d’Inde ou de Chine

    Le rendement de germination est incertain, les graines de bambous ayant une capacité à germer d’uniquement quelques semaines.

  • Par division du rhizome

    Nécessite d’avoir déjà des plants de bambous jeunes ou matures à disposition. Peut s’effecteur quelques mois après la germination des graines.

  • Par bouturage

    Nécessite d’avoir déjà des plants de bambous jeunes ou matures à disposition de la variété que l’on veut reproduire.

  • En culture in vitro

    Procédé technique nécessitant un laboratoire équipé assurant un niveau d’humidité et de température constant. Permet de produire des plants de bambou en grande quantité.

Un plant de bambou coûte en moyenne à Madagascar deux à trois fois plus cher qu’un plant d’arbre. La raison principale est que la plupart des plants de bambous en vente dans les pépinières malgaches sont obtenus par germination de graines importées sur lesquels s’appliquent des frais de douanes élevés (44%).

La production de plants de bambous par culture in vitro est également coûteuse du fait qu’elle nécessite l’utilisation d’énergie électrique pendant 21 jours avant que les plants ne terminent leur croissance en extérieur.

A contrario, la grande majorité des espèces d’arbres disponibles en pépinière à Madagascar sont produites à partir de graines récoltées localement. Après être mis avec de la terre dans de petits sacs, les graines ont ensuite juste besoin d’une bonne exposition à la lumière et d’un arrosage régulier pour germer et grandir.

sources-icones-pastille-blanche-plantation
Nos projets de plantation

Pour chaque projet, nous préconisons l’utilisation de plusieurs variétés de bambous. Les variétés sont choisies selon les caractéristiques du sol et du climat des régions où sont menées les plantations.

Notre association étant en contact avec de nombreuses pépinières qui produisent de multiples essences d’arbres et de végétaux, nos projets peuvent également inclure la plantation d’arbres fruitiers tels que des manguiers ou des papayers.

L’équipe de Valiha Diffusion supervise également la plantation de raphia pour restaurer les zones humides touchées par l’érosion. Variété de palmier qui pousse dans les milieux marécageux et le long des fleuves, le Raphia Farinifera est originaire de Madagascar. En plus de maintenir les sols avec ses racines, Il sert aussi de matière première à la production d’artisanat et de vannerie.

Notre connaissance du terrain nous permet d’accompagner de petits agriculteurs et des groupements de paysans (VOI) à planter quelques hectares de bambous sur des parcelles privées.

Nous avons également les connaissances requises pour mener des projets de reforestation importants sur des superficies de plus de 1000 hectares. 

Afin de restaurer des bassins versants touchés par l’ensablement et de maintenir des berges de rivières, notre association peut aussi planifier et organiser des programmes de reforestation à l’échelle d’une région.

Notre association peut mener des programmes de plantations de bambous dans 15 régions sur les 23 que compte Madagascar :

Boeny, Sofia, Vakinankaratra, Atsinanana, Analanjirofo, Itasy, Bongolava, Vatovavy, Fitovinany, Haute Matsiatra, Analamanga, Amoron’i Mania, Alaotra-Mangoro et Menabe.

Avec le programme PROSPERER, le directeur de notre association a permis de structurer des pépinières qui produisent des plants de bambous dans 9 régions de Madagascar.

Ces différentes pépinières nous permettent d’avoir accès à des plants de bambous de différentes variétés qui correspondent le mieux aux écosystèmes où ils sont destinés à être plantés.

Ainsi, les variétés Dendrocalamus asperDendrocalamus giganteus et Bambusa bambos sont produites exclusivement dans des pépinières situées dans les régions de l’est et du nord de Madagascar qui reçoivent des régimes de précipitations élevés.

Les pépinières situées sur les hauts plateaux de Madagascar produisent des plants de bambous adaptés à la podologie d’un sol riche en fer et une importante saison sèche. Il s’agit surtout des variétés Bambusa vulgaris, Dendrocalamus strictus et Oxythenanthera abyssinica.

Notre association a également les compétences pour déployer de nouvelles pépinières et former des équipes pour produire différentes variétés de bambous, arbres et raphias dans de nombreuses régions de Madagascar.

sources-icones-pastille-blanche-energie-mada
Production d'énergie

Afin de répondre aux besoins en bois-énergie, de multiples variétés d’arbres à croissance rapide ont été introduits et plantés dans les différentes régions de Madagascar. 

Si les eucalyptus sont accessibles dans de nombreuses pépinières et plantés en masse, ils ont le défaut d’acidifier les sols et ont des rendements de biomasse moindre que ceux du bambou.

L’eucalyptus

  • L’eucalyptus arrive maturité au bout de 10 ans, produisant en une seule fois 80 tonnes de biomasse par hectare.
  • S’il est ensuite bien taillé, l’eucalyptus peut redonner de la biomasse après 5 ans, mais sa production reste ensuite limitée et n’est pas annuelle.

 

Le bambou

  • Le bambou arrive maturité entre 4 et 5 ans et produit ensuite chaque année entre 15 à 40 tonnes de biomasse sèche selon les variétés, la localisation et la gestion de la plantation.
  • Le bambou donne de nouvelles pousses chaque année permettant de procéder à une récolte annuelle d’un tiers des chaumes.

 

Comparaison de production de biomasse à l’hectare entre l’eucalyptus et le bambou 

  • 10 ans après la plantation
    • Eucalyptus : 80 tonnes.
    • Bambou : 100 tonnes.
  • 20 ans après la plantation
    • Eucalyptus : 100 tonnes.
    • Bambou : 300 tonnes.

En tant que responsable technique du programme PROSPERER, le directeur de notre association à Madagascar a accompagné pendant douze ans de nombreux agriculteurs à planter et produire du charbon de bambou.

Le programme PROSPERER s’étant achevé fin 2021, notre association continue de soutenir plusieurs producteurs de charbon de bambou en vendant leur production sur le marché local et à l’export pour répondre aux besoins de l’industrie cosmétique.

Dans de nombreux pays au climat tropical, la production de charbon de bambou permet d’installer une économie vertueuse qui préserve les forêts primaires de la déforestation, produit de l’énergie et génère des revenus.

À Madagascar, le charbon de bambou est vendu dans les principales villes au même prix que le charbon produit à partir de plantations d’Eucalyptus. En partenariat avec différentes ONG et bailleurs de fonds internationaux, notre association a pour vocation de développer une filière de production et de vente de charbon de bambou à l’échelle nationale qui puisse profiter à de nombreux acteurs :

  • Planteurs de bambou en charge de l’entretien des plantations et de la coupe des chaumes.
  • Charbonniers qui assurent la combustion du bambou en charbon.
  • Transporteurs qui acheminent le charbon de bambou dans les villes de Madagascar.
  • Revendeurs qui commercialisent le charbon de bambou dans les nombreux points de ventes dont ceux de l’ONG ADES Solaire.
  • L’industrie cosmétique qui l’utilise comme composant. Le charbon de bambou étant reconnu pour ses propriétés à absorber les bactéries et corps gras.

INSCRIPTION

Vos données personnelles seront utilisées pour vous accompagner au cours de votre visite du site web, gérer l’accès à votre compte, et pour d’autres raisons décrites dans notre politique de confidentialité.

EN FR